cargando

Walkscapes par GEOFACE

Walkscapes est une nouvelle méthode et un produit développés par GEOFACE. Son existence et sa vigueur sont rendues possibles grâce aux idées actuelles du territoire et du paysage. Cette nouvelle conception suggère une intervention artistique dans l’environnement à travers d’une perception et interprétation individuelles de celui-là.
Deux préceptes fondamentaux, principalement sensoriels, marqueront l’intervention artistique dans le territoire et le paysage : « Marcher, en tant que pratique esthétique » et « L’art ne peut pas concourir avec l’expérience », des préceptes proposés par les sculpteurs britanniques Richard Long et Hamish Fulton.

Autant qu’activité touristique, nous vous proposons de nous déplacer sur le territoire et de créer des œuvres plastiques et symboliques qui représentent une façon déterminée de parcourir l’espace et de l’interpréter d’après nos observations et aussi depuis l’individualité intellectuelle. Cette perception et interprétation de l’environnement atteints le statut d’une œuvre d’art conceptuelle lors du façonnage matériel du travail intellectuel : le livre de route.

Cadre spatial de l’intervention : une partie du territoire et des paysages ruraux et naturels.

Intervenants : les visiteurs orientés par un guide.

Matière première subjective : le paysage, les sens et la sensibilité.

Matière première objective : le territoire, des troncs de fougères et des matières végétales en décomposition, des parties de rocher et de déchets réutilisables.

Nos moyens : promenade, habilité manuelle et créativité, appareils vidéo, appareils photo, dessins et notes.

Notre but : la connaissance de l’environnement et du paysage et la création d’une œuvre d’art (impression sur le territoire).

Du tourisme responsable : la vulgarisation des connaissances scientifiques et la récupération des espaces naturels et ruraux.

EXAMPLE D’UNE ACTIVITÉ D’INTERVENTION SUR LE TERRITOIRE ET LE PAYSAGE : « LE SILENCE DE LA PLAGE À LA PLAGE DU SILENCE »

Déplacement jusqu’au village de Castañeras.
Accès piétonnier jusqu’à la Plage du Silence. Interprétation du paysage côtier. Explication de l’intervention à réaliser. Déplacement à pied jusqu’au lieu d’intervention.

Avant la marée basse, nous ramasserons des troncs de fougère (Pteridium aquilinum) afin de bâtir des structures. Elles seront déposées dans le lit du ruisseau qui se jette dans la mer du coté de la falaise, entre des arcs rocheux. À marée basse, nous y déposerons les sculptures. Les sculptures demeureront sur place jusqu’à ce que le vent, l’eau douce du ruisseau ou la montée de la marée prennent contact avec elles et commencent à les déplacer, les couvrir ou les détruire.

Grâce au tronc de fougère que nous avons utilisé en tant que matière première, nous connaîtrons les caractéristiques du climat, les sols, la faune et l’histoire des communautés humaines du milieu rural asturien. De plus, nous exercerons un travail environnemental important lorsque nous retirerons les déchets végétaux secs susceptibles de provoquer des incendies. Ces fougères qui vont nous permettre d’expérimenter sur le territoire, poussent dans les prairies asturiennes à cause de l’abandon de l’élevage de bétail dans plusieurs comarques de la région. Les fougères et les bruyères sont devenues le paysage végétal héritier de l’exode rural de la fin du XXème siècle.

Filmage et/ou prise des images pendant le processus de création.
Élaboration/ préparation de la maquette et remise du livre de route, par GEOFACE.


Départ de l'hébergement de nos clients dans la région du centre-ville des Asturies (Oviedo, Gijón et Avilés)

Déjanos tus comentarios, gracias